LE TISSU CONJONCTIF  

Dr. Y. Wassef MD

Le tissu conjonctif est le tissu le plus répandu dans le corps.  Il unit, soutient, protège et isole les organes du corps

Les caractéristiques générales du tissu conjonctif.

Il comporte 2 éléments de base :
A - Les cellules, qui contrairement aux cellules épithéliales se touchent rarement.
B -  La matrice extracellulaire formée de fibres et d’une substance fondamentale.
À l’exception du cartilage, le tissu conjonctif est vasculaire et possède une innervation.

Les cellules du tissu conjonctif.

A-      Les cellules fixes

( blaste = cellule en croissance. cyte = phase quiescente de la cellule)

1-       Les fibroblastes : sécrètent la matrice extracellulaire. Dans les lames colorées à l’hématoxyline-éosine (H.E.) nous pouvons voir seulement le noyau basophile, allongé ou discoïde.

2-       Les Myofibroblastes.  Ces cellules sont analogues aux fibroblastes. Elles ont aussi des propriétés contractiles, elles interviennent dans la cicatrisation des plaies.

3-       Les Adipocytes : les cellules sont rondes ou ovales, le noyau et le cytoplasme sont périphériques. Le cytoplasme est clair car la graisse se dissout durant la préparation.

4-       Les chondroblastes et les chondrocytes sont présents dans les cartilages.

5-       Les ostéoblastes et les ostéocytes sont présents dans les os.

6-       Les Mastocytes sont des cellules qui sécrètent l’histamine (substance qui dilate les petits vaisseaux sanguins durant les inflammations.)  Ces cellules sont fusiformes avec un noyau granuleux.

7-       Les Macrophages (histiocytes) sont des grandes cellules en formes irrégulières, ramifiées.  Elles sont des phagocytes dérivés des monocytes (globule blanc qui possèdent un noyau en forme d’un rein)

8-       Les cellules mésenchymateuses ou cellules souches, qui se différencient en plusieurs types de cellules de soutient (fibroblastes, adipocytes, chondroblastes et ostéoblastes….)   Ces cellules sont fusiformes ou étoilées et possèdent un gros noyau..

B-      Les cellules libres  (Les globules blancs)

1-       Les lymphocytes  sont à l’origine des réponses immunitaires spécifiques. Elles  sont rondes et possèdent des grands noyaux ovoïdes.

2-       Les plasmocytes sont dérivent des lymphocytes et sécrètent  des immunoglobulines.  Leurs noyaux  ressemblent à des cadrans d’horloges.

3-       Les monocytes circulants et les macrophages circulaires libres.

4-        Les polynucléaires

A - Les neutrophiles sont très importants dans la réponse inflammatoire aiguë (constituants majeurs du pus)

                      B - Les basophiles sont les précurseurs des mastocyte

C-  Les éosinophiles augmentent dans les infestations parasitaires et dans les allergies

Substance fondamentale.

 La substance fondamentale est une gelée amorphe qui permet la diffusion de l’oxygène et des molécules dissoutes dans l’eau.  Elle contient:

                A - Des protéoglycanes libres.

                B - Des glycoprotéines libres.

                C - Des macromolécules géantes.

                D - Des protéines de liaison

Les protéoglycanes  sont de larges molécules qui ressemblent aux brosses des bouteilles.

                A - Protéine centrale ( la partie centrale de la brosse.)

 B - Plusieurs glycosaminoglycanes ( GAGs ). Ils forment les poils de la brosse et s’attachent à la protéine centrale

Les GAGs (glycosaminoglycanes). Ce sont de grosses molécules, formées de longues chaînes de polysaccharides. Leurs charges sont négatives, elles attirent les molécules d’eau (comportement hydrophile), pour former un gel hydraté. Donc les GAGs sont impliqués dans le maintien de la turgescence cellulaire et la diffusion des substances à travers la matrice extracellulaire.                                                                                                                                                       

Les GAGs des protéoglycanes sont composés d’une centaine d’unités disaccharidiques répétées. Dans chacune de ces unités, se trouve un sucre appelé glycosamine.              

NB: les GAGs attachés à la protéine centrale des protéoglycanes sont:

               i La chondroïtine-sulfate.

               i La kératine-sulfate.                                                                      

i L’héparane-sulfate et l’héparine.

L’acide hyaluronique ( AH) est un GAG formé de milliers d’unités de sucre. Il n’entre pas dans la formation des protéoglycanes.

Les macromolécules géantes.

                Ressemblent à des brosses de bouteilles.

                                g L’axe central est formé de AH.

                                g Les poils sont formés de protéoglycanes.

                                g Des protéines de liaison lient les protéoglycanes à l’AH.

                Ces macromolécules géantes sont hydrophiles, elles causent la turgescence.

Les fibres du tissu conjonctif

3 types de fibres procurent force et soutien aux tissus.  Les  Fibres sont formées de protéines fibrillaires sécrétées par des cellules du tissu conjonctif, principalement par des fibroblastes. Elles peuvent être sécrétées par des cellules épithéliales ou par des muscles lisses.

1 -  Les fibres de collagène

Ces fibres sont les plus communes, elles sont flexibles et résistent aux forces de tension dans les tissus.

Sur les préparations colorées par l’H.E.(Hématotyline-éosine), les fibres de collagène apparaissent en rose et sont difficiles à distinguer des autres structures.  Elles peuvent être mises en évidence par des colorants tel que le Van Geison .  Elles forment des faisceaux ondulés de longueur et d’épaisseur variable.  En microscopie électronique of constate que les faisceaux sont formés de fibres qui à leur tour sont formés de microfibrilles. Les microfibrilles sont formées de couches de molécules, ces couches se chevauchent et sont unies aux couches adjacentes par des liaisons.

D’après leurs découvertes, elles sont classifiées en type I ou Type II …

-          Type I : le plus commun (90 %), se trouve dans le derme, les os, les tendons, les capsules.

-          Type II : dans le cartilage

-          Type IV : dans les membranes basales

2 -   Les fibres réticulaires (fibres de réticuline) (type III collagène)

Elles forment les charpentes des organes et des tissus.  Elles peuvent être mises en évidence par des colorations argentiques ou par réaction à l’acide périodique (PAS)

3-         Les fibres élastiques

Elles sont composées d’une protéine appelée élastine, ces fibres se ramifient et se rejoignent. Elles confèrent la force et peuvent être étirées  sans se déchirer, permettent la dilatation et l’expansion. Elles se rétractent après étirement.

Les fibres sont enroulées de façons aléatoires à l’état relâché et se modifient après chaque étirement.

Elles sont présentes dans différentes régions tel que les poumons, les ligaments, les tendons, les vaisseaux, les cartilages et le derme de la peau. Dans les artères élastiques, elles forment des lamelles d’élastine fenêtrées.

Colorées à l’H.E elles sont éosinophiles, elles peuvent être mises en évidence par des colorations spéciales tel que l’orcéine, la fuchsine résorcine ou par la méthode de Van Geison.

Classification des tissus conjonctifs

I-    Tissu conjonctif embryonnaire

A – Le Mésenchyme est présent dans l’embryon, il donne naissance à tous les autres tissus conjonctifs.  Les cellules sont irrégulières, la substance fondamentale est semi-liquide et les fibres sont réticulées.

B-      Le tissu conjonctif muqueux (mucoïde) (la gelée de Wharton) se trouve dans le cordon ombilical.  Les cellules sont étoilées, la substance fondamentale est gélatineuse et les fibres sont des fibres de collagène.

II-    Tissu conjonctif adulte

A-      Tissu conjonctif lâche : Aréolaire, adipeux et réticulé

B-      Tissu conjonctif dense : Régulier, irrégulier et élastique.

C-      Cartilage : Hyalin, fibrocartilage et élastique

D-      Tissu osseux (os) (voir module musculo-squeletique)

E-       Sang (tissu vasculaire), le tissu hématopoïétique, le tissu lymphatique (voir les modules correspondants)

A-  Le tissu conjonctif lâche

1-  Le tissu conjonctif aréolaire

Il se situe sous l’épithélium, entoure les glandes et les vaisseaux.  Il est composé des divers types de cellules ( fib. = petit noyau sombre d’un fibroblaste, mac = grand noyau pâle d’un macrophage, Ma. = mastocyte), des 3 types de fibres (F.E. =  fibre élastique, coll. = fibre collagène) et la substance fondamentale est abondante, gélatineuse et permet la diffusion des nutriments, des métabolites, O 2, CO 2.

Un autre exemple est la lamina propria  (LP) située sous l’épithélium (ep). Elle contient une grande quantité de lymphocytes.

2-  Le tissu adipeux

Dans ce tissu, les cellules sont les adipocytes.  Elles sont spécialisées dans le stockage de la graisse. Il est un bon isolant et une réserve d’énergie. Chez les adultes la majeure partie de la graisse est la graisse blanche.  La graisse brune est présente dans les fœtus et les enfants, elle possède des petites adipocytes, une riche vascularisation (maintient la température appropriée) et des pigments.

Colorées à la coloration de « Sudan », les gouttelettes de graisse dans les adipocytes (A) ont une couleur rougeâtre, tandis que colorées à l’H.E., les globules de graisse sont dissous. Des fibroblastes (F) se trouvent à droite des adipocytes.

3-   Le tissu réticulé

Le tissu est formé de fibres et de cellules réticulaires

B-  Le tissu conjonctif dense

1-   Le tissu conjonctif dense régulier (tendon, ligament et aponévrose)

Les faisceaux des fibres collagènes sont disposés parallèlement et les fibroblastes sont disposées en rangées entre les faisceaux.

2-   Le tissu conjonctif dense irrégulier

Les faisceaux des fibres collagènes sont disposées irrégulièrement.  Les fibroblastes sont moins nombreux.  Il est présent dans le derme de la peau, les méninges les sous- muqueuses et le périchondre.EX. : La dure mère

3-   Le tissu élastique

Il contient surtout des fibres élastiques qui donnent au ligament une couleur jaune ex : le ligament jaune de la colonne vertébrale.

C-  Le cartilage

Il est composé de cellules appelées chodrocytes dérivées des chondroblastes qui se présentent seules ou en groupes isogènes dans des espaces appelés  lacunes.  Durant la préparation, les cellules se contractent, les lacunes apparaissent  partiellement remplies.

Les fibres sont essentiellement des fibres collagènes type II et la matrice est riche en GAGs. Le périchondre est le tissu conjonctif dense irrégulier situé à l’extérieur de la plupart des cartilages.

Les détails seront expliqués dans le module musculo-squeletique.

Les 3 types de cartilage sont

1- Le cartilage hyalin ne contient que du collagène de type II.

2-       Le cartilage élastique contient du collagène de type II et des fibres élastiques (F.e.), les chondrocytes (c) sont présents dans des lacunes (L)

3-       Le fibrocartilage ou  cartilage fibreux contient des faisceaux de fibres collagènes (F.C.) types I & II dans un tissu conjonctif dense (T.C.D.).   Les chondrocytes  (C) sont dispersées ou en groupes isogènes.

D- Tissu osseux

Os compact.  Chaque ostéon est formé de lamelles concentriques (L.C.) autour d’un canal de Havers (C.H.). Les lamelles sont séparées par des ostéocytes (O.) présents dans des lacunes

Os spongieux.  Il est formé de travées (T).   La moelle osseuse est un tissu hématopoïétique (M.O.)

 

E – Le sang (tissu vasculaire)

Le sang est un tissu liquide. Les éléments figurés sont : Les érythrocytes (e), les leucocytes : Basophiles (B) (muffin aux bleuets), neutrophiles (N), éosinophiles (E)

Monocytes (Mo), petit lymphocytes (P.L.), grands lymphocytes (G.L.) et plaquettes (P)

Le tissu lymphatique.  Cette coupe dans un nœud lymphatique présente des nodule (N) formées de lymphocytes (L.) et une charpente de fibres réticulées (F.R). Les nodules sont séparés par des sinus (S.)


HistologieDéveloppement et homéostasie| Infection et réponse d'hôte | Cardiovasculaire |Respiratoire | Rénal |  EndocrinienReproducteur |  Locomoteur  |  Digestif |Étude personnelle des tissus fondamentaux

english_footer.gif (2869 bytes)